Aumônerie Rapport 2009 Rapport 2008 Rapport 2007 Ministère de réconciliation Beni Photos Rapport 2007 Rapport 2006 Rapport 2005 Rapport 2004 Bunia Photos 2017 Photos Rapport 2008 Rapport 2007 Rapport 2005 Rapport 2004 Connexions Contact Direction Mot du Directeur Rapport des activités 2010 Mot du Directeur mars 2010 Synthèse du rapport annuel 2009 Introduction, Rapport des activités 2009 et Plan d’action 2010 - 2015 Documentation English Introduction to Nyankunde Hospital Friends of CME Trust October 2014 Newsletter Friends of CME Trust December 2015 Newsletter A Personal Overview Morning Rounds Massacre and Makeover An MK Returns Finance Manuel de Procedures Financieres et Comptables Rapport de l'Audit 2009 Rapport de l'Audit 2010 Histopathologie IEM Liste des Activités ou Elements pour le Plaidoyer Au Compte de l’Année Scolaire 2014-2015 et plus Rapport 2014 Rapport 2010 Rapport 2009 Rapport 2008 Introduction Photos Introduction 2010 Rapport du Médecin Directeur des activités en 2010 Compte rendu de l’Assemblée Générale 2010 Compte rendu extraordinaire de l’Assemblée Générale 2009 Compte rendu de l’Assemblée Générale 2009 Compte rendu de l’Assemblée Générale 2008 Compte rendu de l’Assemblée Générale 2007 Compte rendu de l’Assemblée Générale 2006 ISTM Photos Règlement d'Etudiant Demande d'Admission Examens Résultats Planification Rapport de Construction de l'ISTM Nyankunde Echo de l’ISTM Octobre 2017 Echo de l’ISTM Septembre 2017 Echo de l’ISTM Août 2017 Echo de l’ISTM Juin 2017 Echo de l’ISTM Mai 2013 Effectif des Etudiants Année 2017-2018 Effectif des Etudiants Année 2016-2017 Rapport annuel des activités 2009-10 Rapport annuel des activités 2008-09 Rapport annuel des activités 2007-08 Rapport annuel des activités 2006-07 Rapport annuel des activités 2005-06 MUSACA Rapport des Activités en 2010 Rapport de la Directrice Rapport Financier Nyankunde Photos English Introduction Rapport Annuel 2008 de l’Hôpital Général de Référence de Nyankunde Rapport Annuel de Fonctionnement de la Zone de Santé Rurale de Nyankunde, Année 2008 Rapport des Activités 2007 Rapport des Activités 2006 Rapport des Activités 2005 Rapport des Activités 2004 Ophtalmologie Ophtalmologie Rapport 2010 Safari à Buta - Presentation (2MB) Safari à Mulita – Presentation (2MB) Pharmacie Projet Perfusions et Production Rapport 2008 Rapport 2007 Rapport 2006 Rapport 2005 Recherche Statuts Statuts du CME Réglement intérieur (RI) Réglement administratif du personnel Convention entre L`Eglise du Christ au Congo et le République Démocratique du Congo Plan National de Développement Sanitaire Plan d`Action 2010 - 2015 Compte rendu de l’Assemblée Générale 2010 Compte rendu extraordinaire de l’Assemblée Générale 2009 Compte rendu de l’Assemblée Générale 2009 Compte rendu de l’Assemblée Générale 2008 Compte rendu de l’Assemblée Générale 2007 Compte rendu de l’Assemblée Générale 2006 Stop SIDA Université

Centre Medical Evangelique
Rapport de l’Année 2010

 

Personnel  à Nyankunde

 

I.       ACTIVITES DES DEPARTEMENTS

 

1.1.            Les hôpitaux

 

 

1.1.1.   Activités préventives et promotionnelles

Les activités préventives et promotionnelles se sont réalisées au niveau de nos trois hôpitaux et le centre de santé de Nyankunde.

Le tableau suivant montre les statistiques de ces activités dans les trois sites.

Activités

Unité

Bunia

Nyankunde

Beni

Total

Consultations prénatales (CPN)

Nouveau cas

856

755

7159

8770

Consultations postnatales

Nouveau cas

372

739

0

1111

Consultations préscolaires

Nouveau cas

 

838

 

838

Planning familial

Couple

55

76

83

214

 

Les consultations préscolaires ne se déroulent qu’à Nyankunde car cela fait partie du paquet minimum d’activités assuré par le Centre de Santé. La clinique de Beni a reçu le plus de femmes en CPN.

Réhabilitation nutritionnelle

Cette activité ne s’organise qu’à Nyankunde par le Centre de Santé. Les enfants sont consultés, et évalués deux fois par semaine selon les critères pour entrer dans le programme. Les enfants sélectionnés sont alors pris en charge sur le plan nutritionnel et médical si leur état l’exige. La ration alimentaire est distribuée à ces enfants chaque semaine, et le suivi des cas se fait aussi d’une façon hebdomadaire. Cette ration est constituée essentiellement du lait, la bouillie, le sucre, l’huile et la patte d’arachide. Signalons que beaucoup de ces enfants sont soit orphelins ou soit issus des familles très pauvres. Une éducation nutritionnelle est souvent donnée aux familles pour éviter la récidive. Les enfants réhabilités sortent du programme, mais sont suivis chaque mois pendant six mois pour éviter qu’ils retombent dans la même situation.

Cette activité ne se relise qu’à Nyankunde.

Clinique de malnutrition

 

Le tableau suivant montre les résultats de ces activités.

Catégorie

Nombre

Enfants dans le programme en début de l’année

193

Nouveaux cas inscrits pendant l’année

422

Total enfants pris en charge

615

Enfants réhabilités (guéris) au cours de l’année

349

Enfants décédés en cours de traitement

4

Enfants au programme en fin de l’année

229

 

On a enregistré 33 cas d’abandon. Ce sont des enfants qui ne répondent pas à trois rendez-vous. Souvent ce sont des enfants orphelins qui n’ont pas de personnes qui peuvent bien s’occuper de leurs cas et les ramener chaque semaine pour le suivi, ou alors des familles qui ont déménagé.

1.1.2.   Activités curatives

Le tableau qui suit donne le résultat des activités curatives dans les trois hôpitaux au cours de l’année 2010.

Activités/soins

Bunia

Nyankunde

Beni

Total

Nouveaux cas de Consultations

9341

13544

7040

29925

Hospitalisations

2474

3731

2823

9028

Accouchements

1272

804

1076

3152

Interventions chirurgicales majeures

766

375

1204

2345

Soins en kinésithérapie (nouveaux)

159

104

-

 

Soins dentaires (nouveaux cas)

0

40

-

 

 

A Nyankunde, 65% des consultations se sont passées au niveau du Centre de santé qui ne réfère que les cas difficiles pour les médecins.

Un enfant hospitalisé avec sa mère

 

Etant donné que nous n’avons pas reçu les donnés de kinésithérapie et dentisterie de la clinique de Beni, nous ne pouvons pas donner le total des malades soignés.

Le résultat des activités curatives dans la Zone de Santé de Nyankunde se résume dans le tableau suivant.

Activité

Cible attendu

Cible atteint

%

Nouveaux cas des Consultations CS

-

58784

69.24

Références des Centres de Santé¬

5879

1769

3.01

Référés reçus à l’hôpital

1769

1459

82.48

Contre-références¬¬

1459

1263

86.57

Accouchements assistés

3396

3343

98.44

 

Il ressort de ce tableau que :

-          Le taux d’utilisation des services curatifs est de 70% au niveau de la zone de santé de Nyankunde

-          Le taux de référence n’est que de 30%. Un effort doit donc entre fait pour que les malades soient référés au par les Centres de Santé.

-          18% de malades referees n’arrivent pas à l’hôpital. Où vont-ils ? chez les charlatans ? préfèrent rester à la maison ? Des études doivent être menées pou chercher la cause de cette perte.

-          Il y a un très bon taux d’accouchement au niveau de la zone de santé de Nyankunde. Il y a néanmoins 2,5% de femmes qui n’ont pas accouché au niveau des structures sanitaires reconnues.

 

1.1.3.   Autres activités

 

-         Prise en charge des Victimes des viols sexuels

Cette activité de déroule à Nyankunde. Elle consiste à offrir les soins préventifs et curatifs pour les victimes des viols sexuels qui ont lieu dans la zone de santé. Les victimes reçoivent aussi un appui psychologique. Au cours de cette année 2010, 19 cas ont été recensés et traités au niveau de l’hôpital. Signalons que ces cas sont en nette diminution dans la zone de santé de Nyankunde (402 en 2007, 40 en 2008, 56 en 2009 et 19 en 2010) cela grâce au retour de la sécurité dans la région.

-         Soins ophtalmologiques

Ceci est un grand défi pour notre région à cause de la carence en personnel qualifié. Pour répondre à la demande de la population du district de Bas-Ourle et de la Tshopo dans le Nord de la RDC (Province orientale) et améliorer l’accessibilité aux soins pour cette population, nous avons envoyé notre équipe du service d’ophtalmologie à Buta et Kisangani afin d’assister des milliers de personnes qui souffrent des pathologies oculaires dans cette région endémique pour l’onchocercose. Plusieurs personnes ont été traitées pendant ces journées de campagne. A Buta, au total, 154 malades ont été opérés pour dont 104 pour cataracte, et plus de 1200 soignés pour d’autres pathologies. Signalons que ces soins étaient purement humanitaires car le cout total de ces soins s’est élevé à 4888.5 $ sans compter le matériel (que nous avons reçu en subvention), le transport, le logement et la restauration de l’équipe. Les malades ont contribué avec 665.5$. Cette expédition était réalisée dans le cadre du partenariat pour la réhabilitation à base communautaire avec la ‘’SYNERGIE SIMAMA’’. Au cours de l’année 2011, d’autres tournées dans la région sont planifiées dans le cadre de cette campagne des soins oculaires.

 

1.2.            La pharmacie Centrale

Le fonctionnement de la pharmacie a essentiellement été axé sur la production des médicaments et perfusions pour les structures sanitaires des Beni, Bunia et des environs. La pharmacie a aussi réalisé des tournées dans la région pour sensibiliser d’autres structures sanitaires à utiliser les produits venant de notre production.

1.3.            L’Institut Supérieur des Techniques Médicales Nyankunde

L’un des objectifs du CME Nyankunde est de former le personnel médical qui va être lancé sur le terrain d’emploie au pays afin de garantir la qualité des prestations médicales.

Au cours de cette année 2010, l’ISTM Nyankunde a reçu trois inspections du Ministère de l’enseignement supérieur et universitaire : en mars, juin et octobre 2010. Au cours de ces visites, nous avons reçu les enseignements de pédagogie universitaire sur l’évaluation organisée par la commission permanente des études, ainsi que le contrôle de viabilité et l’audit organisationnel (en juin et octobre 2010). Plusieurs critères ont fait l’objet de ce contrôle, à savoir l’identification de l’école, l’effectif et la qualité du personnel, la bibliothèque, la localisation de l’école, la mission-cadre organique, l’environnement, l’accessibilité et l’administration. Les résultats des ces études de viabilité basés sur les critères ci-dessus, l’ISTM Nyankunde a été classé parmi les établissements intermédiaires c'est-à-dire devant faire des efforts pour s’améliorer, surtout en matière d’infrastructures, de la bibliothèque et de la qualité des enseignants. Notons que plusieurs écoles dans le pays ont été classés non viables et donc fermées par le Ministère.

Au cours de l’année académique 2009-2010, 18 étudiants ont abandonné les études généralement par manque des moyens financiers pour payer les frais. L’école a fini l’année avec 341 étudiants et a livré 49 agents de santé sur le marché d’emploie.

Dr Kirere et Jonathan Ndungo lors de la cérémonie des collations des grades académiques

 

 

Le tableau suivant montre l’effectif des étudiants selon le sexe et la section

Section

féminin

Masculin

Total

Observation

Soins infirmiers / hospitalière

158

89

247

 

Soins infirmiers/accoucheuse

9

1

10

 

Soins infirmiers/ anesthésié-réanimations

1

11

12

 

Soins infirmiers/ Enseignement et administration

6

11

17

 

Laboratoire médical

3

22

25

 

Santé communautaire

2

8

10

 

Licence Santé-développement

1

6

7

 

Licence Epidémiologie

0

13

13

 

Total

180

161

341

 

 

Les soins infirmiers regorgent le plus d’effectifs d’étudiants à l’ISTM, particulièrement l’option hospitalière. Les étudiantes représentent 53% de l’effectif

Dans le cadre des activités spirituelles, l’ISTM organise des journées de réflexion pour les étudiants et le personnel ; la prière matinale journalière pour le personnel ; le culte hebdomadaire pour les étudiants et les enseignants. Le Groupe Biblique Universitaire organise ses activités une fois par semaine.

Sur le plan social, l’ISTM a organisé une caisse sociale pour assister son personnel et les étudiants en cas de nécessité. Au total 17 personnes ont été assistées dans ce cadre.

Dans le cadre de la réalisation de ses activités, l’ISTM a collaboré avec d’autres Institutions de l’Enseignement supérieur et universitaire de la région.

 

 

1.4.            Institut d’Enseignement Médical de Nyankunde

 

L’école a fonctionné au cours de l’année 2010 avec 11 agents en temps plein et 29 enseignants qui viennent d’autres institutions ou départements du CME Nyankunde pour épauler l’école. Au total, 60 élèves ont participé aux examens de fin d’année en juin à l’issu desquels il y a eu 50 réussites. En 2010, l’IEM a livré sur le marché d’emploie 14 diplômes à l’issu du jury national. Un seul élève n’a pas satisfait aux examens, et donc n’a pas obtenu son diplôme d’infirmier. Pour l’année 2010-2011 qui a commencé en septembre, l’école a enregistré 59 élèves dont 13 nouveaux inscrits en première année.

Le tableau suivant montre l’effectif des élèves selon le sexe et la section.

Section

féminin

Masculin

Total

Infirmiers diplômés

19

17

36

Techniciens en laboratoire médical

0

10

10

Techniciens en soins bucco-dentaires

1

4

5

Assistants en pharmacie

0

0

0

Techniciens en kinésithérapie et réadaptation

1

7

8

Total

21

38

59

 Ce tableau montre que la section des infirmiers est la plus fréquentée par les élèves, suivi des techniciens en laboratoire médical. La section d’Assistants en pharmacie n’a pas d’élèves pour des raisons d’organisation interne. Le recrutement pour cette section se fera au courant de l’année 2010-2011. La section des techniciens en kinésithérapies et réadaptation est encore nouvelle, mais enregistre déjà quelques candidats.

Depuis deux ans maintenant, l’école a ouvert une nouvelle section des techniciens en kinésithérapie et réhabilitation. Pour des raisons d’organisation interne, les sections des techniciens en laboratoire et celle des assistants en pharmacie n’ont pas recruté des candidats cette année, les inscriptions se faisant chaque deux an.

L’école a envoyé au niveau de la sixième direction du Ministère de la santé, une proposition du programme des cours pour les sections organisées à l’IEM. La proposition est en cours d’études au niveau de ces instances supérieures.

Les activités spirituelles se sont déroulées normalement avec les prières matinales, les études bibliques hebdomadaire, l’intercession hebdomadaire, un culte de louange et adoration chaque dimanche soir. La chorale de l’IEM participe aux activités spirituelles organisées par l’église locale de Nyankunde.

 

 

 

 

 

 

II.     PROJETS

 

2.1.            Constructions

A Bunia, nous avons réussi à construire le bâtiment de la maternité avec l’appui du couple Phillip et Nancy Wood, et des fonds propres de la clinique venant de l’appui de Tear NL pour les soins des démunis. Ce bâtiment vient soulager tant soit peu les difficultés que connait cette clinique par rapport à l’hébergement des malades.

A Beni, nous avons continué avec la construction du bâtiment des soins intensifs, et nous avons entamé la construction de la maternité. Nous osons croire qu’avec trois bâtiments, nous allons déménager l’hôpital à SOSE au cours de l’année 2011. Ce projet se réalise avec l’appui de CME Friends UK.

 

 
 

Maternité à SOSE Beni

 

 

 


 A Nyankunde la construction du bloc operatoire et l'unite des soins intensifs est en cours. Ces travaux se realisent avec le financement de Samaritans Purse.


2.2.            Lutte contre le VIH-SIDA

Dans le cadre de notre projet ‘’STOP SIDA’’, nous avons entrepris quelques activités dans la Zone de santé de Bunia avec la coalition dénommée ‘’Chemin pour la vie’’ financée par Tear Fund UK, et qui comprend PPSSP, Heal Africa, CECA-20, IPASC et le CME Nyankunde. Le rapport de ces activités du projet STOP SIDA est envoyé séparément.

2.3.            Mutuelle de santé

Depuis plus de deux ans maintenant, la MUSACA aide à organiser la population de la Zone de santé de Bunia à adhérer à ce programme ‘d’assurance’. Les activités de cette mutuelle ont été soutenues par Tear Hollande dans le cadre du Programme Santé avec le CME Nyankunde. Le rapport de cette mutuelle est aussi envoyé séparément.

2.4.            Subvention des soins aux malades et bourses aux étudiants démunis.

Depuis plusieurs années, le CME Nyankunde a développé un programme dans ce cadre. Il s’agit d’assister les malades et étudiants qui ne peuvent pas avoir accès aux services faute des moyens financiers. Ce programme connait un appui de Tear NL, CME Friends, Amis du Professeur AHUKA. Notons aussi des apports des particuliers comme le couple Wood et le couple Campbell venu du Canada pour aider dans l’accomplissement des activités à la Clinique de Bunia et à l’ISTM.

Au cours de l’année 2010, 5822 personnes  ont été secourus dont 20 élevés à l’IEM, plus de 30 étudiants à l’ISTM et 5772 malades demunis dans nos trois hôpitaux. Les détails de ces activités se trouvent dans les rapports respectifs pour ces faits.

2.5.            Formation académique des agents

Au cours de l’année 2010, plusieurs étudiants ont été envoyés. Il s’agit de Mr. Simon Ngbape pour la pharmacie à l’Université de Bukavu ; Mr Vadza pour la licence en anesthésiologie-réanimation à l’ISTM Kinshasa ; Marie NGIVI en Santé et Développement à l’ISTM Nyankunde; Dr. Justin Danga pour la spécialisation chirurgie à l’Université Cheik Anta Diop de Dakar au Sénégal. Plusieurs autres personnes sont sur la liste pour différentes formations. Signalons que Mr. Gulani et Mr Paluku Muvunga sont revenu après ses études de licence respectivement en EASI et anesthésie-réanimation à l’ISTM Kinshasa.

Dr. Justin Danga au Senegal

 
 

 

III.   COORDINATION DES ACTIVITES

Dans le cadre de l’amélioration des activités au sein de notre organisation, plusieurs activités ont été réalisées tant sur le plan national que international. Il s’agit des réunions de partenariat, des séminaires et des activités de renforcement des capacités.

3.1.            Partenariat

Le CME Nyankunde a bénéficié du concours de plusieurs partenaires tant nationaux qu’étrangers. Ce partenariat est multidisciplinaire. Certains de ces partenariats sont formels, mais les autres non.

Les organisations avec lesquelles qui nous avons un partenariat formel et qui nous ont prêtés mains fortes dans le travail au courant de ce premier semestre sont Tear NL, DIFAEM, Samaritan’s Purse, Tear Fund UK, SEL France, CME friends, EPN. Les autres partenaires du CME sont retrouvés dans les réseaux que nous constituons avec les organismes chrétiens de la région qui œuvre dans les mêmes domaines que nous.

Parmi les partenariats non formels, certains sont automatiques, par exemple le partenariat avec le les Zones de Santé et donc le gouvernement (à travers les ministères de santé et de l’enseignement supérieur et universitaires). Tous les autres partenaires du gouvernement sont automatiquement les partenaires du CME Nyankunde. C’est le cas de l’OMS, l’UNICEF, MEDAIR… Signalons néanmoins que ce partenariat est plus pour toutes les structures de Nyankunde (HGR, CS et IEM) et l’ISTM qui sont des structures intégrées dans le système national des soins et d’éducation.

Des efforts continuent à être faits pour l’intégration des activités des clinques de Beni et Bunia dans le système sanitaire du pays. Nous reconnaissons que le processus peut être long demandant un bon suivi car beaucoup d’obstacles sont à surmonter.

Dans le cadre du renforcement du partenariat, nous avons participé à plusieurs rencontres tant nationaux qu’internationaux. Au niveau national, le CME Nyankunde a participé à la réunion à Goma pour la lutte contre le VIH SIDA dans le cadre du projet ‘’Chemin pour la vie’’. Signalons aussi que le CME Nyankunde prend part actif dans les Assemblées et Conseils de PPSSP et de la CADIMEBU comme co-fondateur.

Le Directeur General de l’ISTM Nyankunde a participé à une rencontre à Bukavu pour le lancement de la formation du troisième  cycle en médecine à l’UEA Bukavu. Ceci est une opportunité à saisir pour la formation des médecins spécialistes pour le CME Nyankunde. Le Ministre de l’ESU a pris part à ses assises. Le ‘’feu vert’’ a donc été donné pour le lancement du programme.

Sur le plan international, nous avons participé à quatre grandes réunions avec des partenaires.

En Janvier, une réunion à réuni à Bujumbura les organisations chrétiennes de la région des grands lacs pour réfléchir sur le rôle des leaders chrétiens dans cette région qui est en tout moment dans des conflits. L’idée est d’arriver avec des conclusions qui vont pousser les organisations à s’investir dans la recherche de la paix dans la région, mais aussi de s’impliquer plus dans le domaine social et de développement comme la santé, l’éducation… L’initiative est venue de l’Université Duke des Etats Unis avec le concours de World Vision. Les participants sont venus du Tchad, RDC, Rwanda, Burundi, Kenya, Uganda, Soudan, Tanzanie, Zambie. La RDC a été représentée par le CME Nyankunde, l’UCBC, le diocèse catholique de Butembo et la CBCA et l’ECC Nord Kivu.

En Mars, nous avons participé au forum et à l’Assemblée Générale de EPN à Nairobi. Le but de tous ces rencontres est de pousser les membres du réseau à réfléchir et à développer des activités pour un meilleur service pharmaceutique dans les institutions. Dans ce réseau EPN, nous avons lancé depuis 3 ans maintenant la lutte contre la résistance aux antimicrobiens avec comme slogan ‘’sauvons les médicaments pour nos enfants’’. Plusieurs actions sont menées par les membres dans différents pays pour lutter contre ce fléau. C’est pour cela qu’au mois de mai, nous nous sommes retrouvés à Nairobi pour évaluer le niveau d’exécution des activités et les résultats obtenus dans la lutte. Chaque organisation a apporté sa pierre, ses expériences qui ont édifié les autres.

Toujours au mois de mai, nous avons participé aux travaux de SARPAM pour la planification des activités dans le cadre du plan stratégique des pays de la SADEC en matière d’approvisionnement en médicaments dans les pays membres. Les travaux ont consisté à voir comment impliquer la société civile dans les activités de ce plan.

Le CME Nyankunde a signé un partenariat de collaboration et de travail avec l’organisation  belge CCVS pour la prise en charge psycho-social des enfants vulnérables et victimes de plusieurs atrocités dans la région de l’Ituri.

Nous avons reçu la visite de DIFAM pour évaluer les possibilités de partenariat avec les autres organisations. Mr. Caspar de Tear NL était aussi dans nos murs pour une évaluation et encouragement dans le travail.

3.2.            Renforcement des capacités

Dans le cadre du renforcement des capacités du personnel, le CME Nyankunde a organisé plusieurs séminaires et ateliers à l’intention de son personnel, mais a aussi envoyé du personnel pour participer à  des conférences et colloques tant sur le plan national qu’international.

Sur le plan interne, dans le cadre de la lutte contre la résistance aux antimicrobiens, le CME Nyankunde a organisée une formation sur la lutte contre les infections dans les milieux hospitaliers pour ses trois hôpitaux, les Centres de santés de la Zone de Santé de Nyankunde, mais aussi pour les hôpitaux des Zones de Santé voisines (Komanda, Bunia, Rwampara et Gety).

Au mois de Juin, avec le concours du District Sanitaire de Bunia, de l’Office congolais de contrôle (OCC) et d’EPN Nairobi, le CME Nyankunde a animée une formation sur la bonne gestion des médicaments dans les formations sanitaires. La cible était la même que pour la précédente formation.

                      Formation sur la gestion rationnelle des médicaments

Plusieurs autres séminaires de formation ont été organisés dans le cadre du programme de renforcement des capacités soutenu par Tear NL. Il s’agit des formations suivantes : la Gestion du cycle des projets, la gestion des catastrophes, le genre…

Une journée médicale a été organisée par notre clinique de Bunia à l’intention, non seulement des médecins du CME Nyankunde, mais aussi de tous les médecins de Bunia qui ont répondu massivement à l’invitation. Le but de nos journées médicales est l’amélioration de la conduite à tenir des médecins devant les maladies courantes dans nos milieux.

Sur le plan externe, le Directeur de la Pharmacie Centrale a pris part au forum international des pharmaciens qui s’est tenu à Kinshasa au mois de juin. Le personnel de la Zone de Santé de Nyankunde a suivi plusieurs formations avec le concours de FED-9, de l’ONG MEDAIR et du District Sanitaire de Bunia.

Au mois de février dernier, cinq médecins du CME Nyankunde ont suivi, avec d’autres collègues chrétiens des pays africains, un cours de formation continue en Médecine (Continuing Medical Education en anglais) au Kenya. Cette formation est organisée chaque deux an par la CMDA, cigle en Anglais qui signifie l’Association des Médecins et Dentistes Chrétiens. Les enseignants viennent essentiellement des Etats Unis, mais aussi d’autres continents.

Au mois de décembre, les Directeurs Exécutifs du CME Nyankunde et de PPSSP ont pris part à une formation organisé à Kigali par l’ONG britannique ‘’Mango’’ sur la gestion financière pour une pérennité organisationnelle.

Toutes ces rencontres et formations ont été bénéfiques pour l’amélioration du travail au sein de l’organisation après plusieurs années d’instabilité et des difficultés.

3.3.            Réunions, Audit et contrôle

Au cours de l’année 2010, nous avons réalisé trois réunions du Comité Exécutif ; deux réunions de Conseil d’Administration dont un ordinaire. Il ya eu une séance d’audit externe assurée par la maison BEDEF, ainsi que un contrôle de l’audit interne menée par la Commission financière de l’Assemblée Générale. La Direction exécutive a effectué plusieurs tournées dans les trois sites (Bunia, Nyankunde et Beni) pour s’assurer du bon déroulement des activités et apporter des corrections et solutions aux problèmes observés.

IV.  DIFFICULTES ET PERSPECTIVES POUR L’AVENIR

 

Les difficultés que connaît notre organisation sont de plusieurs ordres, et dépendent de chaque département.

Au niveau des écoles, la grande difficulté reste celle liée au fonctionnement des activités. Les causes sont souvent :

-         le manque des moyens financiers à l hauteur du budget ;

-         l’insuffisance des enseignants propres au CME Nyankunde, ce qui nous contraint à recourir aux visiteurs sans certitude ;

-         les locaux qui ne sont pas suffisants et adaptés pour les enseignements ; et

-         le manque de moyens de transport pour effectuer des missions et les stages des étudiants à l’extérieur.

 

A la pharmacie, la difficulté est celle d’approvisionnement en matières premières, ainsi que la vétusté des matériels et équipements. Signalons aussi que la pharmacie fonctionne dans les locaux en location qui ne répondent pas aux normes de la production.

 

Dans les hôpitaux, il s’agit essentiellement du manque des spécialistes et des infrastructures adéquates pour offrir les soins de qualité aux malades. Les hôpitaux doivent en même temps faire face à la pauvreté e la population (qui ne peut pas totalement payer ses soins médicaux) et sa vocation chrétienne d’aider la population. Cette situation fait souvent qu’ils fonctionnement en déficit sur le plan financier, ce qui ne leur permet pas d’atteindre certains objectifs qu’ils se sont assignés.

 

La Direction exécutive connait plusieurs difficultés dues essentiellement à la dispersion de ses membres dans les trois sites. Le manque des maisons d’habitations et de communication à Nyankunde est l’une des grandes causes. Signalons aussi le manque de moyen de déplacement pour la direction exécutive qui ne permet pas sa mobilité dans les sites selon le calendrier prévu.

 

Quelques perspectives d’avenir :

 

1.      Ecoles : continuer à les appuyer dans l’octroi des locaux adéquats, matériels didactiques, formation des enseignants. C’est dans ce cadre que la construction du Campus pour l’ISTM est prévue, ainsi que la réhabilitation totale des bâtiments de l’IEM.

2.      Hôpitaux : continuer avec les subventions des soins, terminer la construction de l’hôpital  au site de SOSE et déménager la clinique de Beni et la pharmacie, continué à appuyer en matériels des soins. Terminer la maternité à Bunia ainsi que la construction d’un pavillon pour la pédiatrie. Construire la chapelle à SOSE, Nyankunde et Bunia.

3.      Pour la direction exécutive : aider dans la réhabilitation de 4 maisons a Nyankunde. Doter d’une antenne internet, doter la Direx de deux véhicules.

CONCLUSION

 

L’année 2010 appartient désormais au passé. Nous devons regarder le futur. Nous avons tous le souci de voir ce futur meilleur, mais cela demande un travail constant de notre part. Nous n’avons pas peut être changé grand-chose dans le monde, mais nous avons sans doute apporté quelque chose dans la vie de la population et  nous croyons que cette contribution aide dans l’amélioration des conditions des vies humaines.

Nous remercions tous ceux qui de près ou de loin nous ont soutenus dans le cadre de la réalisation de nos activités. Nous remercions particulièrement :

-          Tous les travailleurs du CME Nyankunde qui n’ont ménagé aucun effort pour le travail du Seigneur.

-          Tous les missionnaires qui ont accepté de nous prêter mains fortes dans le travail : Couple Dr. Phillip et Nancy Wood, Mlle Katshko Ishida.

-          Les personnes et volontaires qui sont venus nous appuyer pour un certain temps : tous les enseignants de l’ISTM et de l’IEM, Dr. Joy Robinson, ‘e couple Dr. Campbell, le Couple Dix, Mlle Chris Phillips, Dr. Warren Cooper…

-          Le gouvernement ainsi que ses partenaires qui nous appuient dans divers domaines

-          Les organisations qui nous ont soutenus financièrement et matériellement au cours de l’année : CME Friends, Tear NL, Samaritan’s Purse/ World Medical Mission, Tear Fund, Cedar Fund, SEL France, DEZAIER NL, DIFAEM.

-          Les personnes physiques ainsi que leurs amis et églises qui nous ont appuyés financièrement : Couple Dr. Wood , Chris Phillips, Katsuko Ishida, Professeur Ahuka, Ed Morrow, Joy Robinson, Couple Dix…

-          Toutes les organisations partenaires avec lesquelles nous avons ensemble travaillé pour le bien être de la population : les amis du consortium ALOCES, ‘’Chemin pour la Vie’’, PPSSP, MEDAIR, CADIMEBU, EPN, EED…

 

Que Dieu vous bénisse et vous soutienne dans vos activités.

 

 

Mike UPIO

Directeur Exécutif